Accueil | Sud | Un chauffeur abattu au volant de son camion durant des protestations à Grand-Goâve

Un chauffeur abattu au volant de son camion durant des protestations à Grand-Goâve

Par
Un chauffeur abattu au volant de son camion durant des protestations à Grand-Goâve

Le chauffeur d’un camion assurant le trajet Port-au-Prince/Cayes a été tué d’une balle à l’abdomen par de présumés protestataires lors d’un incident survenu tôt mardi sur la nationale #2 à hauteur de Grand-Goâve (sud-ouest), où, au grand dam du Député de la circonscription, Franck Laporte, de nouvelles barricades ont été érigées pour exiger le départ du maire Jean Pierre Salam.

Selon le parlementaire, le conducteur, identifié au nom de Claude Christophe, a été tué au volant du véhicule. Il aurait refusé d’exécuter l’ordre que lui avaient intimé des individus armés de dérouter le camion rempli de marchandises qu’ils s’apprêtaient à piller.

Laporte accuse ceux qui, depuis plusieurs jours, exigent la démission de M. Salam d’orchestrer ce mouvement en vue de commettre des vols et des viols à chaque scène de panique provoquée au sein de la population.

De l’avis du Député de Grand-Goâve, cette situation de désordre doit cesser au plus vite dans sa circonscription.

Après plusieurs heures de paralysie mardi du trafic routier et les pressions et demandes de rançon auxquelles étaient exposés de nombreux automobilistes sur la nationale #2, des unités spécialisées de la Police Nationale et de la MINUSTAH avaient finalement pu dégager la route en enlevant les barricades.

Insatisfaits de la gestion gouvernementale de la situation de la population locale devenue encore plus difficile, depuis le passage, fin septembre, de l’ouragan Sandy, les grand-goâviens hostiles à l’agent exécutif intérimaire Jean Pierre Salam reprochent à son administration de patauger dans la corruption. spp/Radio Kiskeya

  • Envoyer Envoyer
  • Imprimer Imprimer
  • Plain text Plain text

Tagged as:

No tags for this article

Rate this article

0