Accueil | Sports | Le FICA rejoint le Tempête de Saint-Marc en final

Le FICA rejoint le Tempête de Saint-Marc en final

Par
Le FICA rejoint le Tempête de Saint-Marc en final

Le FICA s’est qualifié dimanche pour la finale du Super Huit 2012 en dominant l’Aigle Noir 3-0 en match comptant pour les demi-finales de la compétition. Pour sa première participation à cette compétition, le FICA atteint la finale.

Au match aller, les Capois avaient lutté du bec et des ongles pour essayer de faire la différence, mais l’Aigle avait sorti ses serres. Des serrres qui, pourtant, n’étaient pas assez effilées dans la mesure où à trois reprises, les attaquants de l’Aigle avaient trouvé la barre (2 fois) et le montant (une fois) sans pouvoir marquer.

L’unique but qu’ils avaient pu inscrire avait été annulé du fait que l’arbitre avait signalé un coup franc indirect et que le tireur, Wedson Anselme avait trouvé le petit filet droit de Mc Donald sans que le ballon ait été vraisemblablement joué (On a l’impression que le portier avait touché le ballon avant qu’il ne rentre dans ces buts, mais c’est difficile à prouver) par d’autres.

Au parc Saint-Victor, les Capois, eux, n’ont pas gâché leurs occasions. Ils en ont mis trois à l’Aigle et s’assurent définitivement une place en finale pour la première fois de leur histoire.

Tempête l’autre finaliste.

C’est le Tempête qui sera l’adversaire du FICA en finale de la 7e édition du Super huit ce dimanche au parc Levelt de Saint-Marc. Les Saint-Marcois auront la particularité de se hisser en finale sans avoir gagné aucun match sur le terrain.

En quart de finale contre l’América des Cayes, ils avaient été battus 0-1 au Land des Gabions mais au match retour, ils ont bénéficié du fait que les responsables de l’América, ne sachant pas qu’il y avait une autre voie de communication pour se rendre aux Verrettes sans passer par Saint-Marc, n’avaient pas crû prudent d’effectuer le déplacement en passant par Saint-Marc. Conséquences, l’América avait perdu 0-3 sur Tapis vert et le Tempête s’était vu en demi-finale sans avoir gagné sur le terrain.

En demi-finale, les Saint-Marcois recevaient le Valencia de Léogâne au parc Michelet Destinoble des Verrettes. Entre ces deux clubs marqués par des antécédents en championnat national, la situation a vite dégénéré. Le Tempête ayant inscrit un second but qui lui permettait de mener 2-1, l’arbitre assistant Wilson Tilus aurait été agressé par quelqu’un qu’il identifie être Samuel Mardochée Pompée. La rencontre a été stoppée et le Valencia a été disqualifié sur décision.

Si les responsables du Valencia protestent, il reste que le Tempête qui jouera la finale de la compétition dimanche pourrait devenir le deuxième club de l’histoire a avoir remporté cette compétition a deux reprises après l’Association Sportive Capoise.

Enokc Neree

Source: Le Nouvelliste

  • Envoyer Envoyer
  • Imprimer Imprimer
  • Plain text Plain text

Tagged as:

No tags for this article

Rate this article

0