Accueil | National | L'IDEA dévoile son agenda pour l'année à venir

L'IDEA dévoile son agenda pour l'année à venir

Par
L'IDEA dévoile son agenda pour l'année à venir

Des manuels de procédure au Parlement, des émissions et une étude sur les partis politiques ainsi qu'une campagne nationale sur les quotas de femmes... figurent dans l'agenda 2013 d'IDEA International. L'organisation convient aussi d'appuyer les journalistes politiques.

« La pratique est coutumière tant à la Chambre des députés qu’au Sénat de la République », a constaté IDEA International (International Institute for Democracy and Electoral Assistance). Forte de ce constat, l’antenne locale de l’organisation, en étroite collaboration avec les bureaux des deux Chambres vitales pour la démocratie haïtienne engagent des experts nationaux pour analyser et codifier toutes les pratiques orales dans des documents.

« Trois manuels de procédure - législatif, administratif et de gestion - sont en élaboration », a annoncé Stephan Ziegler, officier de projet à IDEA. Les trois documents seront prêts avant la prochaine session ordinaire de la Chambre basse fixée au deuxième lundi de janvier 2013, a encore annoncé M. Ziegler, lors d’une conférence de presse au siège de l’organisation à Delmas. L’un des documents, a-t-il indiqué, sera un outil de gestion relatif aux descriptions de tâches et de profils du personnel des deux Chambres.

Dans l’inventaire des institutions vitales pour la démocratie, les carences en matière de documents ne se limitent pas au seul Parlement haïtien. Les partis politiques en souffrent aussi. « Il y a un manque de littérature sur les partis politiques », a jugé Marie Doucey, elle aussi officier de projet au bureau de IDEA en Haïti. Des spécialistes dont des politologues, dit-elle, ont été ainsi engagés pour mener une étude sur les partis politiques dans le pays. « Cette étude qui s’échelonnera sur cinq mois permettra de comprendre le fonctionnement interne des partis, a fait savoir Mme Doucey. Elle met aussi en lumière les bonnes pratiques démocratiques au sein de certains partis. » Le mode de fonctionnement des partis et celui du recrutement des candidats aux postes électifs par les structures politiques seront, entre autres, consignés dans les résultats de l’étude en cours.    

« Ann pale politik, ann fè politik »

Un projet d’émission intitulé « Ann pale politik, ann fè politik » conçu au profit des partis politiques a été révélé par la directrice d’IDEA International en Haïti, Marie-Laurence Jocelyn Lassègue. « Ce sera un espace d’expression sur les ondes de diverses radios nationales et régionales qui sera offert aux cadres des partis politiques », a expliqué Mme Lassègue à la conférence de presse. L’émission sera diffusée à un rythme hebdomadaire en dehors des périodes électorales, a ajouté l’ancienne ministre de la Culture et de la communication. Les structures, les programmes et les visions des partis seront expliqués à travers l’émission conçue par une firme de communication spécialisée.

Femmes : vers une culture de quota

Dans l’agenda d’IDEA international pour l’année 2013, figure une vaste campagne sur le quota de femmes dans l’administration publique haïtienne. « Même si le quota de 30% des femmes est inscrit dans la Constitution récemment amendée, il est aujourd’hui important d'expliquer le sens des quotas à  la population des différentes communes et sections communales », a estimé la responsable de IDEA International en Haïti.  D’autres problèmes de discrimination dans la société seront posés à travers cette vaste campagne qui durera huit mois, prévient la militante qui fut ministre à la Condition féminine et aux droits de la femme dans sa longue carrière politique. La vaste campagne annoncée sera assortie d’un « guide sur le quota ».

Appui aux journalistes

L’élément nouveau dans l’agenda de IDEA International concerne les journalistes traitant des sujets à caractère politique. Des fonds ont été dégagés dans le budget de l’organisation pour la formation continue des « journalistes politiques », a informé Mme Lassègue qui en a profité pour dresser un bilan positif de la structure installée officiellement en Haïti depuis janvier 2012. « Nous sommes bien implantés et satisfaits de nos multiples actions menées », lance-t-elle.

Cluade gilles

Le Nouvelliste

  • Envoyer Envoyer
  • Imprimer Imprimer
  • Plain text Plain text

Tagged as:

No tags for this article

Rate this article

0