Accueil | National | Plus de 80% du fonds de Petro Caribe seront alloués au secteur de l'énergie

Plus de 80% du fonds de Petro Caribe seront alloués au secteur de l'énergie

Par
Andress Appolon Directrice de l'Electricité d'haiti Andress Appolon Directrice de l'Electricité d'haiti

Le pays est mis en état d'urgence énergétique par le président de la République, Michel Joseph Martelly. Un vaste plan de réforme de l'Electricité d'Haïti est annoncé par le Premier ministre Laurent Lamothe pour alimenter toute la zone métropolitaine de Port-au-Prince en courant électrique 24 heures sur 24.

160 millions de dollars seront mobilisés par le gouvernement haïtien pour résoudre le problème de l'électricité dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince. Le Premier ministre Laurent Lamothe a annoncé un vaste plan de réforme présenté par la directrice générale de l’EDH pour fournir de l’énergie électrique 24 heures sur 24 à travers les 32 circuits qui alimentent la région métropolitaine.

Le pays, qui a été mis en état d'urgence énergétique par le président de la République, connaîtra prochainement de grands investissements dans ce secteur. En effet, le chef du gouvernement a indiqué, lors du lancement officiel du recensement national des entreprises, qu’entre 80 et 90% du fonds généré par l’accord Petro Caribe seront affectés au secteur de l’énergie. Comme pour dire à l’entreprise Les moulins d’Haïti qui fait face à de sérieux problèmes énergétiques que bientôt la solution viendra.

La nouvelle directrice générale de l’Electricité d’Haïti (EDH), Andress Apollon, était claire lors de la présentation du bilan de la tempête tropicale Isaac à la Primature. « Les infrastructures et la technologie du réseau de l’EDH sont obsolètes. Il y a eu une négligence pendant des années à l’endroit de l’Electricité d’Haïti », a déclaré la directrice générale de l’EDH, ajoutant que la dernière rénovation partielle apportée au réseau de l’EDH date de 1984.  L’EDH n’utilise pas une technologie qui permette de gérer les 1 200 km de lignes qui conduisent l’énergie électrique dans la zone métropolitaine. La jeune directrice générale regrette que certains poteaux et des lignes soient vieux de près de 40 ans.

« Nous ne disposons pas d’équipements ni de la technologie pour nous assurer que tel ou tel circuit est fonctionnel », a déploré Mme Apollon, indiquant que les techniciens de l’EDH ne peuvent vérifier la fonctionnalité d’un circuit qu’à vue d’œil. En ce sens, la spécialiste en financement des infrastructures publiques, qui accuse l’Etat de n’avoir pas investi dans le réseau de l’EDH, dit que l’institution n’est pas encore en mesure de fournir de l’électricité selon des horaires précis. « C’est un réseau général, nous n’avons pas de la technologie nous permettant de faire la redistribution du courant électrique selon des horaires », a fait savoir la jeune patronne de l’EDH, sûre d’elle.

Récemment frappée par la tempête tropicale Isaac, l’EDH a dépensé, selon la directrice générale, près de 90% de ses ressources dans le rétablissement des circuits. Andress Apollon a appelé les institutions publiques et privées ainsi que les ménages à honorer leurs dettes envers le réseau de distribution du courant électrique. En plus du vol  du courant, on doit plus de deux milliards de gourdes à l’EDH. Comme conséquence, selon la directrice générale, sur chaque dollar investi, l’EDH ne rentre en moyenne que 30 centimes.

Pour trouver une solution à ces problèmes , Andress Apollon veut venir avec d’autres systèmes de facturation dont des compteurs prépayés et des compteurs à distance. « J’ai déjà vu les résultats du système de facturation prépayé en Afrique du Sud », a-t-elle fait remarquer. Michel Carlin

  • Envoyer Envoyer
  • Imprimer Imprimer
  • Plain text Plain text

Tagged as:

No tags for this article

Rate this article

0