Accueil | National | Isaac, peu de victimes, évaluation des dégâts en cours

Isaac, peu de victimes, évaluation des dégâts en cours

Par
Isaac, peu de victimes, évaluation des dégâts en cours

Le pays a passé une longue nuit, de vendredi à samedi, dans l’attente des dégâts de la tempête Isaac. Plus de peur que de mal, en province comme à la capitale, la pluie ne s’est pas intensifiée et le vent n’a pas atteint des pointes de plus de cent kilomètres à l’heure.

Samedi matin, les services officiels s’activaient à réunir les premières estimations des dégâts occasionnés par le passage de la tempête tropicale Isaac sur Haïti. Les premiers bilans laissent croire qu’Isaac a plutôt épargné le pays, en dépit du fait que l'on déplore des inondations dans certaines zones et des dégâts mineurs.

Aucune estimation pour les pertes dans le secteur agricole n’est encore disponible et rien n’indique que des infrastructures majeures aient été affectées de manière considérable lors des fortes averses. Les départements du Sud-Est, du Sud et de la Grand-Anse, les plus exposés aux éléments, n'ont pas encore établi l'inventaire définitif des dommages

Si jusqu’en milieu de journée de samedi la vigilance rouge était maintenue, la protection civile et les autorités ont annoncé avoir évacué environ 5 000 personnes pendant la nuit.

Les autorités se sont impliquées dans les opérations d’urgence. 18 camps de personnes victimes du séisme de 2010 ont été évacués. Dans certains cas, les résidents ont résisté ne voulant pas laisser sans surveillance leurs maigres biens.

"Des tentes et des toitures ont été emportées et des arbres arrachés" par les fortes bourrasques et les pluies torrentielles, tandis que l'électricité était coupée à Port-au-Prince et les communications internet "perturbées", a constaté pour sa part un correspondant de l'AFP.

Environ 300 maisons ont été endommagées et 20 détruites dans un village près de Port-au-Prince, a rapporté un parlementaire cité par l’Agence.

Une centaine de personnes ont manifesté samedi devant les bâtiments de la protection civile pour réclamer de l'aide, a constaté l'AFP.

Le premier bilan officiel, préliminaire, fait état de la mort d’une fillette, tuée par l'écroulement d’un mur de sa maison à Thomazeau et d’une dame de 51 ans décédée après l'effondrement d'un toit. D’autres sources parlent de trois morts sur tout le territoire.

Premier signe d’un retour à la normale des activités, les supermarchés ont rouvert leurs portes alors que les banques n’ont pas encore repris du service. Les principaux marchés de la capitale attendent les clients et les petits détaillants de rue sont à leur poste.

L'aéroport international Toussaint Louverture a repris ses activités, ce samedi 25 août, à la suite du passage de la tempête tropicale Isaac. Les vols en partance et à destination de Port-au-Prince, perturbés vendredi, sont progressivement réactivés pour permettre aux voyageurs, Haïtiens et étrangers, de vaquer normalement à leurs occupations.

Dans la région métropolitaine de Port-au-Prince, le ministère des Travaux publics s’activait samedi matin à déblayer les principaux axes bloqués par des chutes d’arbres et des alluvions. Depuis la veille, des équipes de génie renforcées d’engins lourds des entreprises privées de construction avaient pris position dans des points stratégiques.

La distribution de l’énergie électrique a été très perturbée par le passage d’Isaac. Dès les premières rafales de vent sur la région métropolitaine, de nombreux quartiers étaient plongés dans le noir à la suite d'un "déclenchement" provoquant une coupure générale du courant.

Dans son dernier communiqué en date, la Direction générale de l’Electricité d’Haïti informe la population en général et la presse en particulier « qu’à cause du passage du cyclone Isaac que 30 des 32 circuits de la zone métropolitaine ont été mis hors réseau, en attendant l'inspection des équipes techniques dépêchées sur le terrain ».

Si sur les radios et les réseaux sociaux de nombreux usagers ont signalé des incidents, bris de câbles et transformateurs en feux, la compagnie révèle que « Jusqu'à présent les zones de Tabarre et  de Clercine semblent avoir subi beaucoup de dégâts. Des équipes de la compagnie sont déjà sur place en train d’étudier la situation de près ».

Par ailleurs, la Direction générale de l’EDH demande à la population, en cas de constat d’anomalies (poteaux brisés, câbles électriques rompus, incendie, etc.), de bien vouloir contacter le service d'urgence de l’institution immédiatement afin que  l'électricité puisse être rétablie dans les plus brefs délais aux # 2813-1641, 2816-1676, 2816-1677, 2816-1678, 2816-1679.

Sans promettre de miracle, le communiqué de l’Electricité d’Haïti fait savoir que la compagnie « œuvre de manière à satisfaire les attentes de la population par la mise en œuvre de politiques adaptées aux réalités du secteur énergétique haïtien ».

Une meilleure communication de tous les acteurs de la sécurité civile et des autorités a été constatée pendant le passage de la tempête tropicale Isaac. Le Premier ministre Laurent Lamothe, la première dame Sophia Martelly et les ministres concernés ont été en première ligne. Le président Michel Martelly a annoncé l’annulation de son voyage au Japon prévu pour ce lundi afin de mieux suivre la situation sur place et assister la population.

Peu avant que la situation se corse avec les vents et la pluie, le Premier ministre Laurent Salvador Lamothe et le Groupe d'appui de la Communauté internationale (GACI) se sont réunis dans les locaux du Ministère de la Planification et de la Coopération externe (MPCE) afin de collecter des ressources financières et matérielles additionnelles nécessaires à une bonne gestion des éventuels risques et désastres liés au passage de la tempête tropicale Isaac, selon une note de la Primature.

Le GACI est un groupe stratégique de haut niveau et un mécanisme de coordination réunissant le gouvernement et ses principaux partenaires humanitaires et de développement international impliqués dans les activités de gestion et de réduction des risques et désastres. Le GACI, présidé par le Premier ministre, constitue une des instances d’appui au Système national de gestion des risques et désastres (SNGRD).

« La Communauté internationale ayant répondu à l’appel du gouvernement s’est dite satisfaite de l'initiative préventive des autorités haïtiennes et en a profité pour dévoiler les fonds disponibles et le matériel devant être distribué sur tout le territoire national ou encore ceux qui sont mobilisables tout de suite en fonction d’éventuels dégâts. »

Aucune indication sur les fonds totaux mobilisés en définitive pour faire face au passage de la tempête tropicale n’a été avancée. Les ONG, la Communauté internationale et le gouvernement haïtien, chacun s’est gardé de mettre en évidence toutes ses ressources. Une crise humanitaire a des enjeux insoupçonnés. Il y a l’avant, le pendant et l’après-tempête.

Isaac, qui ne concerne plus Haïti directement, "devrait se transformer en ouragan dimanche ou dimanche soir" en approchant du sud de la Floride, a précisé samedi à 11H00 (15H00 GMT) le Centre américain de surveillance des ouragans (NHC) dont le siège est à Miami (Floride, sud-est).

Les vents, actuellement de 95 km/h avec parfois des rafales plus puissantes, devraient se renforcer dans la soirée en atteignant la côte est de Cuba, a précisé le Centre.

Isaac a actuellement une puissance proche de celle d'un ouragan depuis que l'oeil de la tempête a atteint tôt samedi les terres sud d'Haïti.

La tempête se trouvait en milieu de journée à 65 km à l'est de la base américaine de Guantanamo, au sud de Cuba, et pourrait approcher dimanche l'extrême sud de la Floride, un Etat où doit s'ouvrir lundi la convention nationale du Parti républicain.

Le gouverneur de la Floride, Rick Scott, invoquant "la menace grave" que fait peser Isaac, a déclaré samedi l'état d'alerte, une mesure de précaution pour que les services de secours soient prêts à réagir.

Il a ajouté qu'il n'était pas prévu pour l'instant de fermer les aéroports ni d'annuler la convention.

Le Centre américain de surveillance des ouragans a émis des alertes à l'ouragan sur la Floride (Key West dans l'extrême sud, et côte ouest) et maintenu son alerte à la tempête tropicale en République dominicaine, à Cuba et aux Bahamas.

  • Envoyer Envoyer
  • Imprimer Imprimer
  • Plain text Plain text

Tagged as:

No tags for this article

Rate this article

0